nature

De nos jours, il est difficile et plutôt rare de réduire son empreinte carbone, mais avec un petit effort, on finit par ramener tout le monde à la raison. Pour voyager, il serait préférable de diminuer au maximum l’émission de gaz à effet de serre et tourner vers des moyens de transports moins gourmands et plus écologiques.

Prôner le covoiturage !

En se basant sur la cause du principal émetteur de gaz polluant en ville, c’est la voiture individuelle. Mais, si on se décide à voyager d’une ville à l’autre pour passer le week-end, vaut mieux opter pour le covoiturage. Cela réduit non-seulement les dépenses allouées aux vacances, mais aussi réduit la quantité de gaz carbonique rejetée par le moteur à combustion. C’est une initiative innovante et adoptée par la plupart des villes de provinces.

Le principe est simple, on s’organise sur l’itinéraire et on s’inscrit à l’avance sur le trajet à parcourir. D’ailleurs, c’est la même formule pour visiter une ville, un chef-lieu de région. Cela permettrait de désengorger les autoroutes, réduit l’émission de gaz et facilite le déplacement en ville. Car la mairie réserve une attention particulière en offrant des parkings réservés pour le transport en commun et si on choisir le bus, un départ de 30 minutes d’intervalles pour desservir les aires de covoiturage.

Voyager léger avec les voitures électriques !

Les voitures électriques seront, d’ici quelques années, le moyen de transport des villes. Elles sont vraiment utiles pour abaisser les taux de pollution et le niveau de consommation, améliorer le rapport de l’encombrement pour une meilleure circulation. La tendance actuelle annonce la fabrication de voiture électrique de petit gabarit, ayant un appétit d’oiseau, mais ne peut parcourir plus de 100 km sans se recharger. Cela suffit à se balader d’un petit bourg de campagne à une autre.

Passer le week-end avec quelques amis, ou faire un break dans un parc naturel. En plus d’être moins polluant, elles sont aussi moins bruyant et préservent l’harmonie de la faune et de la flore. Il existe des modèles hybrides couplées avec un moteur thermique. La réserve d’énergie se trouve conservée dans des batteries en polymère plus résistant et plus ergonomique.

Randonnée à vélo électrique !

Un des sports tendances qui mélangent la découverte de la nature, tout en réduisant l’effort physique est la balade en vélo électrique. En plus du pédalier, ce véhicule dispose d’une batterie qui conserve l’effort. À un moment donné, lorsque le corps s’épuise et diminue de force, la batterie va fournir à son tour une propulsion pour tracter la bicyclette. C’est avantageux pour les randonnées en pente, en haute montagne ou les traversées de terrain escarpé.

Aujourd’hui, les vélos électriques sont capable de rouler sans pédaler sur une distance de 100 km, même plus. C’est une nouvelle qui réjouit les amateurs de course en montagne. Pour un touriste aimant le grand air et la simplicité, un vélo à assistance électrique peut sillonner une grande agglomération tout en visitant les villes avoisinantes. En plus, on peut parcourir des villes perchées en hauteur avec ce type de véhicule électrique.

Visiter les ruelles de la ville en trottinette électrique !

Avant la trottinette était un jouet pour les petits enfants pour se gambader dans le parc. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée et les adultes sont devenues des adeptes de trottinette électrique. En effet, elles procurent de nombreuses avantages si l’on souhaite faire du tourisme et parcourir les ruelles de la ville.

Tout comme la trottinette électrique Speedtrott disponible chez GYRO-PHARE, est pliable, peut se transporter dans un sac de sport, légère, autonome avec une batterie de recharge et dotée d’une veilleuse pour la vision nocturne. Des fois, la visite des grandes villes demande un effort physique et les embouteillages sont de véritables calvaires pour les touristes. Adopter la trottinette répond à tous les besoins du tourisme local. Si vous voulez vous en procurer, vous pouvez cliquer sur trottinette électrique adulte pliable.